X

Ann SOTHERN (1909 / 2001)

Ann Sothern

icone

Ann Sothern (née à Valley City, Etats-Unis) débute à l’écran en 1927 mais doit se contenter, durant plusieurs années, de très petits rôles.
 Elle a plus de chance sur scène, à Broadway, où elle interprète plusieurs comédies musicales qui amènent Hollywood à s’intéresser de plus près à cette jeune artiste prometteuse.

De 1933 à 1936, elle est une vedette de séries B à la Columbia et on peut la voir dans, entre autres, «Let’s Fall in Love» (1933), «Blind Date» (1934), «The Party’s Over» (1934), «The Girl Friend» (1935), «You May Be Next» (1936),…Elle passe ensuite à la R.K.O., pour qui elle tourne, notamment, «Walking on Air» (1936), «Smartest Girl in Town» (1936), «Super-Sleuth» (1937), «She’s Got Everything» (1937),…

En 1938, après que son contrat avec la R.K.O. ait pris fin, elle fait bonne impression en spirituelle assistante d’un détective dans «Trade Wings», une production de Walter Wanger.

Elle accroît ensuite sa renommée de star grâce à «Maisie» (1939), premier film d’une série très populaire de la M.G.M. dans laquelle elle incarne une héroïne délurée et débrouillarde.
 Elle retrouve ce personnage haut en couleurs dans «Congo Maisie» (1940), «Gold Rush Maisie» (1940), «Maisie Was a Lady» (1941), «Ringside Maisie» (1941), «Maisie Gets Her Man» (1942), «Swing Shift Maisie» (1943), «Maisie Goes to Reno» (1944), «Up Goes Maisie» (1946) et «Undercover Maisie» (1947).

On peut encore extraire de sa filmographie des titres comme «Brother Orchid» (1940), «Dulcy» (1941), «Lady Be Good» (1941), «Panama Hattie» (1942), «Cry Havoc» (1943), «April Showers» (1948), «A Letter to Three Wives» (1949), «Shadow on the Wall» (1950),…

A partir de 1951, elle se fait plus rare au cinéma et ne tourne plus qu’une dizaine de productions, parmi lesquelles «The Blue Gardenia» (1953), «Lady in a Cage» (1964), «The Killing Kind» (1973) ou encore «The Whales of August» (1987).
 Par contre, elle apparaît d’avantage à la télévision avec, par exemple, les séries «Private Secretary» (1953-1957) ou encore «The Ann Sothern Show» (1958-1961).

Marlène Pilaete