X

Marie WILSON (1916 / 1972)

Marie Wilson

icone

Marie Wilson (née à Anaheim, Etats-Unis) débute à l’écran en 1934. D’année en année, ses rôles s’étoffent et elle devient une vedette en 1938. Elle est surtout réputée pour ses personnages de blondes idiotes, que le cinéma américain affectionne particulièrement.

Elle est l’interprète de, entre autres, «Boy Meets Girl» (1938), «Sweepstakes Winner» (1939), «Rookies on Parade» (1941), «Harvard, Here I Come !» (1941), «She’s in the Army» (1942), «You Can’t Ration Love» (1944), «The Fabulous Joe» (1947), «Linda Be Good» (1947),…

Elle est également très appréciée sur scène, à Hollywood, dans la revue «Ken Murray’s Blackouts», de 1942 à 1949.

En avril 1947, elle se lance dans le show radiophonique «My Friend Irma», dans lequel elle incarne une sténographe dont l’intelligence n’est pas la qualité première. Ce programme hebdomadaire, qui remporte un grand succès, dure jusqu’en 1954 et renforce son image d’écervelée. Il est adapté en outre pour la télévision de 1952 à 1954, toujours avec Marie Wilson dans le rôle principal.

L’actrice trouve encore le temps de travailler pour le cinéma et se retrouve dans «My Friend Irma» (1949) et «My Friend Irma Goes West» (1950), inspirés bien sûr par le même feuilleton de radio, duquel elle reste indissociable.
 On la voit ensuite dans «A Girl in Every Port» (1952), «Never Wave at a WAC» (1953) et «Marry Me Again» (1953).

Après 1953, elle ne tourne plus que deux films, en 1957 et 1962.

Elle est par contre plus active au théâtre, au petit écran et dans des night-clubs.

Marlène Pilaete