X

Karla RUNKEHL (1930 / 1986)

Karla Runkehl

icone

Karla Runkehl (née à Stettin, Allemagne, aujourd’hui Pologne) débute à l’écran en 1950.
 Elle devient une star du cinéma est-allemand grâce à «Ernst Thalmann – Sohn seiner Klasse» (1954) et «Ernst Thalmann – Führer seiner Klasse» (1955), deux films consacrés à un célèbre leader communiste assassiné au camp de Büchenwald.

Elle est ensuite l’interprète de, entre autres, «Genesung» (1956), «Schlösser und Katen» (1957), «Nur eine Frau» (1958), «Einer von uns» (1960), «Urlaub ohne Dich» (1961), «Die aus der 12 b» (1962),…
 Elle figure aussi parmi les vedettes de la co-production germano-tchèque «Die igelfreundschaft / Uprchlik» (1962).
 Elle est en outre la vedette de deux téléfilms, «Gerichtet bei Nacht» (1960) et «Mord an Rathenau» (1962), et travaille au théâtre.

La jeune actrice jouit alors d’une grande popularité et incarne généralement dans ses films une image idéale et positive de la femme, telle que l’imagine le régime en place et à laquelle les spectatrices sont invitées à s’identifier.

Sa grande période dure jusqu’au début des années 60.

Par après, elle tourne moins et tient plutôt des rôles plus secondaires.

Marlène Pilaete