X

Natasha PARRY (1930 / 2015)

Natasha Parry

icone

Natasha Parry (née à Londres, Grande-Bretagne) débute à l’écran en 1949.
 De 1950 à 1954, elle est une vedette du cinéma anglais et tourne «Dance Hall» (1950), «Midnight Episode» (1950), «The Dark Man» (1951), «Crow Hollow» (1952) et la co-production franco-anglaise «Monsieur Ripois/Knave of Hearts» (1954).

A partir de 1955, elle travaille moins pour le cinéma.
 On peut néanmoins encore citer son interprétation de Lady Capulet dans «Romeo and Juliet» (1968) de Franco Zeffirelli et le rôle de la mère dans «La fille prodigue» (1981) de Jacques Doillon.

C’est au théâtre que l’actrice accorde sa préférence.
 Epouse de Peter Brook depuis 1951, elle est notamment l’interprète de plusieurs pièces mises en scène par son mari, parmi lesquelles «Orghast» en 1971, «La conférence des oiseaux» en 1979, «La cerisaie» en 1981, «Tchin Tchin» en 1984, «Oh les beaux jours» en 1995, «Hamlet» en 2000, «Ta main dans la mienne» en 2003 ou encore «Love Is My Sin» en 2009.
 De sa riche carrière sur scène, on peut encore extraire, par exemple, «Les cinq Nô modernes» (1984) de Maurice Béjart.

Pour être complet, ajoutons à son actif plusieurs téléfilms et séries télévisées.

Marlène Pilaete