X

Friedl HAERLIN (1901 / 1981)

Friedl Haerlin

icone

Vedette de théâtre réputée, Friedl Haerlin (née à Gauting, Allemagne) tourne quelques films muets durant les années 20.
 C’est néanmoins à l’avènement du parlant qu’elle entame véritablement une carrière cinématographique régulière.

De 1930 à 1941, elle est alors l’interprète d’une trentaine de films, parmi lesquels «Die Königin einer Nacht» (1930), «Der Tanzhusar» (1931), «Der Mann, der den Mord beging» (1931), «Kavaliere vom Kurfürstendamm» (1932), «Csibi, der Fratz» (1934), «Die letzten Grüsse von Marie» (1936), «Die Lokomotivenbraut» (1936), «Manege» (1937), «Leinen aus Irland» (1939),…

Elle fait sa dernière apparition à l’écran dans «Wiener Mädeln», réalisé juste avant l’effondrement du régime nazi et qui ne sortira qu’en 1949.

Après-guerre, elle émigre au Pérou mais revient passer les dernières années de sa vie dans son pays natal.

Marlène Pilaete