X

Grace CUNARD (1893 / 1967)

Grace Cunard

icone

Grace Cunard (née à Colombus, Etats-Unis) débute à l’écran au début des années 10.
 Après avoir, notamment, travaillé dans les studios de Thomas H. Ince, elle se retrouve star de la Universal de 1914 à 1919.

Elle est alors la vedette de, entre autres, «The Phantom Violin» (1914), «Three Bad Men and a Girl» (1915), «One Kind of Friend» (1915), «Society’s Driftwood» (1917), «Hell’s Crater» (1918), «After the War» (1918),…
 Elle incarne également une téméraire voleuse de bijoux, Lady Raffles, dans plusieurs films de 1914 à 1916.

Durant son séjour à la Universal, elle est en outre l’interprète de cinq serials : «Lucille Love : the Girl of Mystery» (1914), «The Broken Coin» (1915), «The Adventures of Peg o’the Ring» (1916), «The Purple Mask» (1917) et «Elmo the Mighty» (1919).

Il est impossible d’évoquer l’actrice, qui est aussi l’auteur de nombreux scénarios, sans mentionner sa collaboration régulière et très réussie avec le réalisateur et acteur Francis Ford, le frère de John.

Dans les années 20, sa carrière décline et elle est plutôt employée dans des seconds rôles.
 Dans les années 30 et 40, elle continue à tourner mais n’est souvent plus créditée aux génériques.

Sa filmographie s’achève en 1946.

Marlène Pilaete