X

Carol HOLLOWAY (1892 / 1979)

Carol Holloway

icone

Carol Holloway (née à Williamstown, Etats-Unis) débute à l’écran en 1914.
 En 1915 et 1916, elle est une des vedettes de la compagnie American Films, où elle tourne bon nombre de comédies de court-métrage parmi lesquelles «An Auto-Bungalow Fracas» (1915), A Girl, a Guard and a Garret» (1915), «Making a Man of Johnny» (1915), « Billy Van Deusen and the Merry Widow» (1915), «The Battle of Cupidovich» (1916), «Too Much Married» (1916), «Peanuts and Powder» (1916), «In the Land of the Tortilla» (1916),…

De 1917 à 1919, elle est une des stars de la Vitagraph où elle est l’interprète de quatre serials : «The Fighting Trail» (1917), «Vengeance and the Woman» (1917), «The Iron Test» (1918) et «The Perils of Thunder Mountain» (1919).
 Elle y tourne aussi les westerns «Dead Shot Baker» (1917), «The Tenderfoot» (1917), «The Winning of the Mocking Bird» (1918) et «The Jest of Talky Jones» (1918).

Dans le début des années 20, on la voit notamment dans «The Saphead» (1920), aux côtés de Buster Keaton, ou encore, à nouveau, dans quelques westerns, mais sa carrière ne tarde pas à décliner.
 Ses rôles décroissent en importance et, dans les années 30, c’est en tant que quasi-figurante qu’elle continue à travailler.

Sa filmographie s’arrête en 1941.

Marlène Pilaete