X

Myriam BRU (1930)

Myriam Bru

icone

Myriam Bru (née à Paris, France) débute à l’écran comme figurante dans «Rendez-vous de juillet» (1949). Néanmoins, elle ne tourne régulièrement qu’à partir de 1952.
 Le cinéma français lui offre le rôle féminin principal de «Une fille dans le soleil» (1952) mais c’est l’Italie qui lance véritablement sa carrière et qui en fait une vedette.

Elle y est l’interprète de, entre autres, «Eran trecento» (1952), «Ti ho sempre amato» (1953), «Appassionatamente» (1954), «Le due orfanelle» (1954), «Gli amori di Manon Lescaut» (1955), «Il padrone sono me» (1956), «Nella citta l’inferno» (1958),…

En 1958, elle est la protagoniste de la co-production germano-italo-française «Auferstehung/Resurrezione/Résurrection», dans laquelle elle a pour partenaire Horst Buchholz, qu’elle épouse en décembre de la même année.
Ce mariage marque la fin de son parcours d’actrice. Elle se consacre alors à la vie de famille et met au monde deux enfants.

Dans les années 80, elle se lance dans un nouveau métier, celui d’agent artistique, qu’elle exerce dès lors avec enthousiasme et professionnalisme.

Marlène Pilaete