X

Tatiana SAMOILOVA (1934 / 2014)

Tatiana Samoilova

icone

Tatiana Samoilova (née à Leningrad, aujourd’hui Saint Petersbourg, Russie) débute à l’écran en 1955.
 Le succès de «Letyat zhuravli» (1957), sorti en France sous le titre «Quand passent les cigognes», en fait une vedette du cinéma soviétique et la révèle hors des frontières de l’U.R.S.S.
 L’actrice obtient d’ailleurs une mention spéciale pour son interprétation au festival de Cannes de 1958, où le film remporte la Palme d’or.
 Dans son pays natal, elle tient encore les rôles féminins principaux de «Neotpravlennoye pismo» (1959) et «Anna Karenina» (1967).

Elle tourne en outre en tête d’affiche «Alba Regia» (1961) en Hongrie.
 Elle est aussi l’interprète de la co-production soviéto-française «Leon Garros ishchet druga / 20.000 lieues sur la terre» (1960), au générique de laquelle on trouve notamment les noms de Jean Rochefort et Léon Zitrone, et de la co-production italiano-soviétique «Italiani brava gente / Oni shli na Vostok» (1964), réalisée par Giuseppe de Santis, membre éminent du parti communiste italien.

Dès la fin des années 60, sa carrière perd de son caractère international.

En Russie, elle est néanmoins encore l’interprète de quelques films et travaille aussi au théâtre.

Marlène Pilaete