X

Geneviève KERVINE (1931 / 1989)

Geneviève Kervine

icone

Après avoir acquis une certaine expérience sur les planches, notamment au théâtre et dans des cabarets, Geneviève Kervine (née à Dakar, Sénégal, de parents français) débute à l’écran en 1952.
 Elle ne tarde pas à devenir une vedette du cinéma hexagonal et elle est l’interprète de, entre autres, «Ma petite folie» (1953), «Une vie de garçon» (1953), «Pas de souris dans le bizness» (1954), «Les nuits de Montmartre» (1955), «La villa Sans Souci» (1955), « Quatre jours à Paris » (1955), «Alerte au deuxième bureau» (1956), «Une gosse sensass’» (1956), «Paris music-hall» (1957), «Soupe au lait» (1958), «Callaghan remet ça» (1960),…
 Dans plusieurs de ses films, elle a pour partenaire Jean Bretonnière, dont elle devient la femme en 1967.

Elle est également une des ravissantes créatures figurant au générique des co-productions germano-allemandes «Es muss nicht immer kaviar sein» / «C’est pas toujours du caviar» (1961) et «Diesmal muss es kaviar sein» / «Caviar sur canapé» (1961).
 Sa filmographie se termine avec «C’est pas moi c’est l’autre» (1962), qui a pour tête d’affiche le comique Fernand Raynaud.

L’arrêt de sa carrière cinématographique ne marque pas la fin de son activité de comédienne et le public peut continuer à la retrouver sur scène, où son talent est toujours apprécié.

Marlène Pilaete