X

Doris EATON (1904 / 2010)

Doris Eaton

icone

Sur scène depuis l’enfance, Doris Eaton (née à Norfolk, Etats-Unis) intègre la troupe des girls du célèbre Florenz Ziegfeld en 1918 et y reste jusqu’en 1920.
 Dans les années 20, elle est très active et participe à de nombreux shows.
 C’est elle qui aurait créé notamment la chanson «Singin’in the Rain» dans la seconde moitié de la décennie à l’occasion d’une revue musicale jouée à Los Angeles.

Le Septième Art s’intéresse aussi à la jeune femme qui tient alors des seconds rôles dans «At the Stage Door» (1921) et «The Broadway Peacock» (1922).
 Le cinéma britannique lui offre en outre la tête d’affiche féminine de «The Call of the East» (1922) et «Tell Your Children» (1922).

Elle incarne également des personnages secondaires dans «Street Girl» (1929) et «The Very Idea» (1929) et on note sa présence dans quelques courts-métrages.
 En 1933, elle est une des interprètes de «Reckless Decision» (1933), une production de Poverty Row se rattachant au courant des «exploitation movies».
 Il faudra ensuite attendre 1999 pour la revoir à l’écran dans «Man on the Moon».

Sa carrière sur les planches étant en déclin depuis le début des années 30, elle devient professeur de danse en 1936.
 Elle exerce ce métier durant une trentaine d’années et, par la suite, se lance dans une nouvelle activité en exploitant un ranch en compagnie de son deuxième mari.

A la fin des années 90, elle renoue avec l’univers du show business par le biais de spectacles destinés à recueillir des fonds pour la lutte contre le Sida.
 Elle s’implique en effet dans le concours annuel du «Easter Bonnet», organisé par l’association «Broadway Cares/Equity Fights Aids»
 Doris Eaton a alors l’occasion d’y démontrer que ses dons de danseuse et son enthousiasme n’ont pas disparu avec l’âge.
 De 1998 à 2010, elle ne manquera la représentation qu’en 2007.

Le 27 avril, deux semaines avant sa disparition, elle était encore fidèle au poste pour l’édition 2010.

Marlène Pilaete