X

Grace BRADLEY (1913 / 2010)

Grace Bradley

icone

Grace Bradley (née à new York, Etats-Unis) débute à l’écran en 1932 et tient son premier rôle féminin principal dans «Redhead» (1934).
 Vedette spécialisée principalement dans les séries B, elle est, par la suite, l’interprète de, entre autres, «Stolen Harmony» (1935), «Dangerous Waters» (1936), «F. Man» (1936), «Larceny on the Air» (1937), «Roaring Timber» (1937), «The Invisible Killer» (1939), «Sign of the Wolf» (1941),…
 Elle figure en outre parmi les protagonistes du film anglais «O.H.M.S.» (1937), réalisé par Raoul Walsh.

De sa filmographie, on peut aussi extraire des productions plus importantes comme «Anything Goes» (1936) ou encore «The Big Broadcast of 1938» (1938) mais elle y incarne des personnages secondaires. Elle termine sa carrière avec «Brooklyn Orchid» (1942), «The McGuerins from Brooklyn» (1942) et «Taxi, Mister» (1943), trois comédies produites par Hal Roach.

En 1937, elle épouse l’acteur William Boyd, le célèbre «Hopalong Cassidy» du cinéma.

Il semble que le populaire cow-boy, qui se mariait pour la cinquième fois, ait alors enfin trouvé chaussure à son pied puisque seule sa mort, en 1972, mettra fin à cette heureuse union.

Marlène Pilaete