X

Rossella FALK (1926 / 2013)

Rossella Falk

icone

Alors qu’elle étudie à l’Académie d’Art Dramatique, Rossella Falk (née à Rome, Italie) remporte en 1947 le prix de la meilleure actrice au "World Youth Festival" de Prague.
 Elle ne tarde pas à s’imposer comme une des meilleurs comédiennes de sa génération et, au fil des ans, gagne en prestige jusqu’à être considérée comme un des grands monstres sacrés du théâtre italien.

Elle exerce notamment son talent dans des pièces de Shakespeare, Alfieri, Molière, Tchekhov, D’Annunzio, Goldoni, Ibsen, Bourdet, Colette, Crommelynck, Pirandello, Fabbri, Cocteau, Tennessee Williams, Moravia, etc.

Parmi ses dernières interprétations, on peut citer «Sonate d’automne» d’Ingmar Bergman en 2007 et «Est Ovest» de Cristina Comencini en 2009.
 Elle semble éprouver aussi un certain attrait pour le personnage de Maria Callas puisqu’elle se produit dans «Master Class» de T. McNally en 1997 et qu’elle joue «Vissi d’arte vissi d’amore», un spectacle écrit par elle-même et inspiré par la cantatrice, de 2004 à 2006.

Durant son parcours, elle travaille aussi à la télévision (par exemple en 1971 dans «La signora delle camelie») et à la radio.

Elle débute au cinéma en 1948 mais sa filmographie ne comporte qu’une quinzaine de titres et on peut regretter que le Septième Art ne lui offre que des seconds rôles.
 Citons néanmoins «8 ½» (1963) de Federico Fellini, «La tarantola dal ventre nero» (1971), un classique de la grande époque du giallo, ou encore «Non ho sonno» (2001) de Dario Argento.

Marlène Pilaete