X

Elena ZARESCHI (1918 / 1999)

Elena Zareschi

icone

Elena Zareschi (née à Buenos Aires, Argentine, de parents italiens) s’inscrit en 1935 au Centro Sperimentale di Cinematografia de Rome.
 Le cinéma transalpin s’intéresse bientôt à elle et, dès 1937, elle tourne quelques productions.
 Néanmoins, c’est sa prestation sur scène en 1939 dans la pièce «Noces de sang» de Federico Garcia Lorca qui en fait une vedette.

Durant sa brillante carrière théâtrale, orientée principalement vers le drame, elle interprète des auteurs comme Sophocle, Euripide, Racine, Shakespeare, Giangiorgio Trissino, Vittorio Alfieri, Gorki, D’Annunzio, Goldoni, Ibsen, Pirandello, Anouilh,…

Le Septième Art se rappelle occasionnellement à son bon souvenir mais, généralement, n’arrive pas à lui fournir des rôles aussi consistants que ceux qu’elle tient sur les planches.
 Malgré tout, son talent est très bien exploité dans les films «Gelosia» (1942) et «Rita da Cascia» (1943), qui sont sans doute ses expériences cinématographiques les plus réussies.
 Dans le premier, sa beauté froide et aristocratique est opposée à la sensualité de Luisa Ferida et, dans le second, elle incarne une célèbre Sainte italienne.

Pour le reste, on peut citer, par exemple, des seconds rôles dans les péplums «Ulisse» (1954), «Erode il Grande» (1959), «Saffo, Venere di Lesbo» (1960) et «Teseo contro il minautoro» (1960).
 Sa filmographie s’achève avec «La lunga ombra del lupo» (1971).

Elle aborde aussi la télévision dès le début des années 60 avec, entre autres, «Medea» en 1965, ou encore, en 1969, une adaptation du roman de Daphné du Maurier «Rebecca», dans laquelle elle incarne la sinistre Mrs Danvers.

Marlène Pilaete