X

Sue CAROL (1906 ? 1907 ? / 1982)

Sue Carol

icone

Sue Carol (née à Chicago, Etats-Unis) débute à l’écran en 1927 et ne tarde pas à devenir une jeune star en vue.
 La vogue des flappers, ces jeunes filles délurées des années folles, battant alors son plein, elle est très demandée et, de 1928 à 1930, elle tourne une vingtaine de films.

On peut la voir dans, notamment, «Skyscraper» (1928), «Win That Girl» (1928), «Walking Back» (1928), «Girls Gone Wild» (1929), «The Exalted Flapper» (1929), «Why Leave Home ?» (1929), «Chasing Through Europe» (1929), «The Big Party» (1930), «She’s My Weakness» (1930), «Dancing Sweeties» (1930),…

Néanmoins, de nouveaux types d’héroïnes cinématographiques font bientôt leur apparition et le succès de Sue Carol ne survit pas à l’évolution des goûts du public.
 Sa carrière décline dès 1931 et, après 1933, sa filmographie ne comporte plus qu’un second rôle dans une production de 1937.

L’ex-actrice s’oriente dès lors vers le métier d’imprésario et son principal titre de gloire dans ce domaine est la façon dont elle prend en main les intérêts d’Alan Ladd.

Elle fait en effet passer son protégé du rang de quasi-inconnu à celui de star et finit par devenir sa femme en 1942.

Marlène Pilaete