X

Diane CILENTO (1933 / 2011)

Diane Cilento

icone

Diane Cilento (née à Mooloolaba, Australie) débute sa carrière cinématographique en Angleterre en 1952 et devient une vedette dès 1954.
 Elle est l'interprète de, entre autres, «The Angel Who Pawned His Harp» (1954), «Passage Home» (1955), «The Woman for Joe» (1955), «The Admirable Crichton» (1957), «Jet Storm» (1959), «The Full Treatment» (1960), «I Thank a Fool» (1962), «Tom Jones» (1963), «Rattle of a Simple Man» (1964), «Negatives» (1968), «Z.P.G.» (1972), «The Wicker Man» (1973),…

Pour l'anecdote, ajoutons qu'elle double, sans être créditée, l'actrice Mie Hama dans les scènes de natation de «You Only Live Twice» (1967), une aventure de James Bond dans laquelle s'illustre Sean Connery, son époux de 1962 à 1973.

On la voit aussi dans «The Agony and the Ecstasy» (1965), co-production américano-italienne évoquant la décoration de la chapelle Sixtine par Michel-Ange, et dans le western américain «Hombre» (1967).

Elle se fait également un nom à la télévision, par exemple dans «The Taming of the Shrew» en 1956, «Anna Christie» en 1957, «Vanity Fair» en 1961 ou encore «Dial M for Murder» en 1967.
 Pour les amateurs de la série «Amicalement vôtre», mentionnons qu'elle incarne Kate, la cousine de Brett Sinclair, dans l'épisode «A Death in the Family» (1972).

Elle n'est pas non plus une inconnue sur scène et reçoit notamment une nomination aux Tony Awards pour son rôle d'Hélène dans «La guerre de Troie n'aura pas lieu» de Giraudoux qu'elle joue à Broadway durant la saison 1955-1956.

En 1975, elle retourne dans son pays natal et se consacre surtout au théâtre, ce qui lui vaut en 2001 une «Centenary Medal» décernée par le gouvernement australien pour récompenser son implication dans ce domaine.

Néanmoins, elle tourne encore deux films en 1982 et 1985 et travaille parfois pour le petit écran.

Marlène Pilaete