X

Isabelle COREY (1939 / 2011)

Isabelle Corey

icone

Isabelle Corey (née à Metz, France) débute à l'écran dans le rôle féminin principal de «Bob le flambeur» (1955) de Jean-Pierre Melville, dans lequel elle ne passe pas inaperçue.
 Pour suivre, elle incarne une amie de Brigitte Bardot dans le film qui impose définitivement celle-ci, «Et Dieu créa la femme» (1956).

Elle devient ensuite une vedette du cinéma italien et tourne quatorze films dans les studios transalpins.
 Elle se montre particulièrement à l'aise dans le domaine de la comédie, comme le prouvent «Souvenir d'Italie» (1957), «Amore a prima vista» (1957), «Vacanze a Ischia» (1957), «Adorabili e bugiarde» (1958), «L'amico del giaguaro» (1958), «Giovanni mariti» (1958) et «Vacanze in Argentina» (1960).

Elle succombe à la vogue du péplum avec «Afrodita, dea dell'amore» (1958), «Giuditta e Oloferne» (1958) et «Il gladiatore invicibile» (1961) mais se retrouve aussi à la mode viking dans «L'ultimo dei vichingi» (1960).

Pour que sa filmographie soit complète, mentionnons enfin «La ragazza della salina» (1957), «La giornata balorda» (1960) et «Vanina Vanini» (1961).
 Elle disparaît des écrans en 1962.

Plus tard, bien loin de l'univers du spectacle, elle travaille dans le monde de l'édition spécialisée dans le domaine médical.

Marlène Pilaete