X

Edith MÉRA (1905 / 1935)

Edith Méra

icone

Après s'être fait un nom sur les scènes parisiennes, Edith Méra (née à Bozen, Autriche-Hongrie, aujourd'hui Bolzano, Italie) débute à l'écran en 1930 et ne tarde pas à devenir une vedette.
 Son image n'est pas celle d'une douce ingénue et le cinéma français lui confie plutôt des rôles d'aventurières, de comédiennes, d'aristocrates, de maîtresses, de femmes infidèles, etc.

Parmi ses films, on peut citer, entre autres, «Arthur» (1930), «L'homme qui assassina» (1930), «Mon mari l'assassin» (1931), «Un soir de rafle» (1931), «Une étoile disparaît» (1932), «Les trois mousquetaires» (1932), dans lequel elle incarne la perfide Milady de Winter, «Château de rêve» (1933), «Je te confie ma femme» (1933), «Le père prématuré» (1933), «Le comte Obligado» (1934), «Prince de minuit» (1934),…

En 1935, elle meurt d'un empoisonnement du sang, causé par une plaie infectée à la lèvre.

Marlène Pilaete