X

Maurice CHEVALIER (1888 / 1972)

Maurice Chevalier

icone

Maurice Chevalier est décédé le 1er janvier 1972. Cela fait donc maintenant quarante ans. Avec le temps, le souvenir du triomphe qu'a remporté cet artiste s'est sans doute un peu estompé. Et pourtant, il fut un des rois du music-hall français durant plusieurs décennies.
 Maurice Chevalier fit aussi une brillante carrière à l'étranger, où il incarnait l'image même du Parisien. Sachant très bien ce qu'on attendait de lui, il parlait anglais avec un accent très prononcé, que l'on devine soigneusement entretenu. Il faut rappeler que Maurice Chevaler est une des rares vedettes françaises à avoir réellement fait carrière aux Etats-Unis et que, par la grâce du cinéma, il touchait aussi bien le public des grandes villes que celui de l'Amérique profonde.
 Certains semblent aujourd'hui avoir du mal à comprendre pourquoi il a rencontré un tel succès. C'est oublier un peu vite le véritable professionnel qui se cachait derrière sa façade de gaité et d'optimisme.

Cette galerie est consacrée à seize artistes féminines qui ont côtoyé Maurice Chevalier. Toutes ont été ses partenaires à l'écran, sauf Nita Raya. J'ai tenu malgré tout à inclure cette dernière car elle représente une étape de sa vie amoureuse, à l'instar de Mistinguett et d'Yvonne Vallée, qui figurent aussi dans cette galerie.
 De ces trois femmes, c'est bien sûr Mistinguett qui a joué le rôle le plus important dans la carrière de Maurice Chevalier. Avant de la connaître, il n'était qu'un comique de café-concert sans grande subtilité. Mistinguett l'a aidé à trouver sa voie et à se créer une personnalité propre. Au début des années 20, alors que leur liaison se termine, il était devenu une célébrité du music-hall, arborait déjà son célèbre canotier et entonnait une ses chansons les plus emblématiques : «Dans la vie, faut pas s'en faire». Le personnage de Maurice Chevalier, auquel il restera fidèle toute sa vie, était né. Il reconnaîtra d'ailleurs plus tard tout ce qu'il devait à Mistinguett même si, paradoxalement, son succès est probablement un des facteurs ayant mené à leur séparation.
 En effet, pour Mistinguett, il ne pouvait y avoir qu'une seule étoile de première grandeur dans leur couple, elle-même cela va sans dire. Si elle était sans doute fière du parcours de son protégé, elle n'était pas très encline à ne plus être le seul centre d'attention.
 Quant à Chevalier, il avait compris que, s'il voulait encore grimper plus haut, il fallait qu'il prenne tout à fait son indépendance.

Yvonne Vallée et Nita Raya ont chacune, durant quelque temps, apporté une certaine stabilité sentimentale à Maurice Chevalier qui, contrairement à son image, pouvait faire preuve d'un tempérament plutôt angoissé et mélancolique. Mais, sur le plan professionnel, aucune des deux n'a eu l'influence de Mistinguett. Comme le faisait remarquer d'ailleurs Nita Raya en évoquant leur rencontre : "J'étais une débutante et Chevalier était une superstar".

Le premier film de Maurice Chevalier date de 1908 et le dernier de 1967. Ce qui explique que nous sommes ici face à un acteur qui a côtoyé aussi bien Mistinguett que Jayne Mansfield. On peut saluer l'exploit !

Marlène Pilaete