X

Anita BJÖRK (1923 / 2012)

Anita Björk

icone

Anita Björk (née à Tällberg, Suède) devient en 1942 une élève de l’école du prestigieux Théâtre Royal d’art dramatique de Stockholm.
 La même année, elle débute à l’écran.
 Au cours de sa carrière, c’est sur scène qu’elle est la plus active, avec à son actif une longue carrière ne s’achevant qu’en 2009 avec la pièce «Love Letters» de A.R. Gurvey.

Durant la seconde moitié des années 40, elle devient une vedette du cinéma suédois avec des films comme «Kvinna utan ansikte» (1947), «Pa dessa skuldror» (1948) ou encore «Manniskors rike» (1949) avant d’accéder à la renommée internationale grâce à «Fröken Julie» (1951), adaptation primée au festival de Cannes de la célèbre œuvre d’August Strindberg.

Par la suite, elle est l’interprète de, entre autres, «Kvinnors väntan» (1952), dirigé par Ingmar Bergman, «Giftas» (1955), «Möln över Hellesta» (1956), «Gäst i eget hus» (1957), «Körkarlen» (1958),…
 Elle figure en outre au générique de «Night People» (1954), un film américain tourné en Allemagne.
 Dans ce dernier pays, elle est également la protagoniste de «Die Hexe» (1954) et «Der Cornet – Die Weise von Liebe und Tod» (1955).

Dans les années 60, on peut la voir dans, notamment, «Tärningen är kastad» (1960), «Vita frun» (1962), «Älskande par» (1964), «Utro» (1966), réalisé au Danemark, «Adalen 31» (1969),…
 Elle apparaît aussi dans la co-production américano-yougoslave «Square of Violence/Nasilje na trgu» (1961).

Après 1970, elle ne travaille plus qu’à quelques reprises pour le Septième Art.
 Elle est par contre d’avantage présente au petit écran, qu’elle avait abordé en 1955 en incarnant Ophélie dans le téléfilm «Hamlet».
 Dans ce domaine, on peut noter que «Den goda viljan» (1991), une série dans laquelle elle figure, est remontée et raccourcie pour en faire une version cinématographique, qui remporte la Palme d’Or en 1992.

Pour la petite histoire, rappelons qu’Anita Björk avait été choisie par Alfred Hitchcock pour jouer dans «I Confess» (1953), avant d’être remplacée par Anne Baxter.
 Selon plusieurs sources, elle aurait été écartée en raison de sa situation de compagne d’un homme non encore divorcé à qui elle avait déjà donné un enfant, bien que certains articles de l’époque évoquent plutôt un problème de timing.

Marlène Pilaete