X

Lisa DELLA CASA (1919 / 2012)

Lisa Della Casa

icone

Lisa Della Casa (née à Burgdorf, Suisse) tourne deux films dans son pays natal, «Füsilier Wipf» (1938) et «Mir lönd nüd lugg» (1940), avant de se faire un nom comme chanteuse d'opéra.

Après avoir travaillé en Suisse, elle internationalise sa carrière dès la fin des années 40.
 Désormais, l'artiste se produit dans des pays comme l'Autriche, l'Allemagne, l'Italie, les Etats-Uns ou encore la Grande-Bretagne.

En plus d'être une excellente soprano, elle est également considérée comme une des plus jolies cantatrices de sa génération.

Interprète renommée des oeuvres de Richard Strauss, on la retrouve à l'affiche d'«Arabella», «Ariane à Naxos», «Capriccio», «Le chevalier à la rose», «Electre» et «Salomé».
 Mozart figure aussi parmi ses compositeurs de prédilection avec «Les noces de Figaro», «La Flûte enchantée», «Don Juan», «Cosi fan tutte» et «Idoménée».

Elle met en outre à son répertoire «Rigoletto» de Verdi,«Paillasse» de Leoncavallo, «La Bohème» et «Madame Butterfly» de Puccini, «Fidelio» de Beethoven, «Les Maîtres Chanteurs de Nuremberg» et «Lohengrin» de Wagner, «Jules César en Egypte» et «Agrippine» de Haendel, etc.

En 1955, elle fait un retour au cinéma en incarnant Donna Elvire dans le film anglais de Paul Czinner «Don Giovanni».
 Le public des salles obscures peut ainsi admirer l'opéra de Mozart, dirigé par le grand chef d'orchestre Wilhelm Furtwängler.

En 1974, la célèbre diva annonce son retrait de la scène.

Marlène Pilaete