X

Joan TAYLOR (1929 / 2012)

Joan Taylor

icone

Joan Taylor (née à Geneva, Etats-Unis) débute à l’écran aux côtés de Randolph Scott dans «Fighting Man of the Plains» (1949).
 On la retrouve ensuite dans le rôle d’une jeune fille défigurée à la suite d‘un accident de voiture dans le court-métrage «Last Date» (1950), sponsorisé par une compagnie d’assurances et destiné à inciter les jeunes conducteurs à la prudence lorsqu’ils prennent le volant.

De 1952 à 1957, elle est notamment l’interprète des westerns «The Savage» (1952), «War Paint» (1953), «Fort Yuma» (1955), «Apache Woman» (1955) et «War Drums» (1957).
 On peut aussi relever sa prestation dans «Girls in Prison» (1956), qui se déroule dans l’univers carcéral féminin.

Elle est en outre la vedette féminine de «Earth vs. the Flying Saucers» (1956) et «20 Million Miles to Earth» (1957), deux films de science-fiction bénéficiant du talent de Ray Harryhausen, un des maîtres des effets spéciaux de l’époque.

A partir de 1958, elle travaille pour la télévision et, en 1963, elle se retire pour mener une vie de famille.
 Après la mort en 1974 de son époux, Leonard Freeman, producteur de «Hawaï police d’état», elle prend en main la gestion des affaires générées par cette populaire série télévisée.

Marlène Pilaete