X

Jeanette LOFF (1906 / 1942)

Jeanette Loff

icone

Jeanette Loff (née à Orofino, Etats-Unis) débute à l’écran en 1927.
 Elle obtient son premier rôle féminin principal dans «Hold’Em Yale» (1928), aux côtés de Rod La Rocque.
 Vedette chez Pathé en 1928 et 1929, elle est l’interprète de, entre autres, «Annapolis» (1928), «Love Over Night» (1928) ou encore «The Sophomore» (1929).

En 1930, elle se partage entre diverses compagnies.
 Elle a notamment l’occasion, à la Universal, de figurer au générique de la comédie musicale à grand spectacle «King of Jazz», qui révèle ses dons de chanteuse.
 Elle fait aussi entendre sa jolie voix dans une série B produite et réalisée par Victor Halperin, «Party Girl», dans lequel elle incarne une ancienne escort-girl attristée de voir son fiancé tomber dans les filets d’une garce sans scrupules.

Jeanette Loff se consacre ensuite à la scène durant quelque temps avant de revenir au cinéma en 1934.
 Cependant, ce retour ne se passe sans doute pas comme elle l’espérait.
 Si on la retrouve par exemple en tête d’affiche de «St Louis Woman», il ne s’agit malheureusement que d’une production à petit budget d’un studio de Poverty Row, et des films comme «Flirtation» et «Million Dollar Baby» sont de la même veine.

Elle est aussi la partenaire d’Eddie Foy Jr. dans deux comédies de court-métrage, «A Duke for a Day» et «Benny from Panama».
 Mais, là encore, si travailler pour Hal Roach n’a rien de déshonorant, cela a peu d’impact sur sa carrière.
 Lorsqu’une firme prestigieuse comme la M.G.M. fait appel à elle, c’est pour lui offrir un rôle non-crédité de blonde dans «Hide-Out».

Elle disparaît des écrans en 1935, cette fois définitivement.

Elle meurt prématurément en 1942 d’une intoxication à l’ammoniaque. Il semble qu’on ait pas établi s’il s’agissait d’un accident ou d’un suicide.

Marlène Pilaete