X

Madge TITHERADGE (1887 / 1961)

Madge Titheradge

icone

Fille du célèbre acteur britannique George Sutton Titheradge, Madge Titheradge (née à Melbourne, Australie) part pour le pays d’origine de son père une dizaine d’années après sa naissance.
 En 1902, elle fait ses débuts théâtraux londoniens dans «The Water Babies».
 Elle devient une actrice renommée et son grand succès au Globe Theatre dans «A Butterfly on the Wheel» en 1911 lui permet de créer cette pièce à Broadway en 1912.

De 1915 à 1920, elle est une vedette du cinéma anglais et on peut la voir dans «Brigadier Gerard» (1915), «A Fair Impostor» (1916), «The Woman Who Was Nothing» (1917), «God Bless our Red, White and Blue» (1918), «Gamblers All» (1919), «The Husband Hunter» (1920) et «A Temporary Gentleman» (1920).

Elle tourne en outre à Hollywood «Her Story» (1920), «David and Jonathan» (1920) et «Love in the Wilderness» (1920) mais il s’agit là de trois productions britanniques qui, d’ailleurs, semblent n’avoir jamais été distribuées aux Etats-Unis.

Elle poursuit ensuite sa carrière sur les planches avec des titres comme «Othello» en 1921, «A Doll’s House» en 1923, «Much Ado About Nothing» en 1926 ou encore «The Queen Was in the Parlour» en 1927.

Après un second mariage en 1928, elle se retire avant de faire son retour sur scène en 1932, apparemment suite à des difficultés financières rencontrées par son couple suite au krach boursier.
 Citons alors, notamment, le rôle-titre, en 1936, de la pièce «Mademoiselle» de Jacques Deval, dans laquelle joue aussi Greer Garson, à qui Madge Titherage prédit à l’époque un avenir brillant, ce que l’avenir confirmera.

A la fin des années 30, des problèmes de santé l’obligent à prendre définitivement sa retraite.

Marlène Pilaete