X

Alice WHITE (1904 ? 1907 ? / 1983)

Alice White

icone

Après avoir été script-girl, Alice White (née à Paterson, Etats-Unis) débute à l’écran en 1927.
 En 1928, elle devient une vedette en incarnant Dorothy dans la première adaptation cinématographique de «Gentlemen Prefer Blondes», un personnage qui sera interprété par Jane Russell dans la version de 1953.

Considérée comme une des rivales les plus sérieuses de Clara Bow, elle incarne souvent les flappers pétillantes et les titres de bon nombre de ses films reflètent bien son image.
 On peut citer, notamment, «Lingerie» (1928), «Show Girl» (1928), «Naughty Baby» (1928), «Hot Stuff» (1929), «Broadway Babies» (1929), «Playing Around» (1930), «Show Girl in Hollywood» (1930) ou encore «Sweethearts on Parade» (1930).

Malheureusement, sa carrière de star est courte et décline après «The Naughty Flirt» (1931).
 Elle est absente des écrans en 1932 et, lorsqu’elle fait son retour dans «Employee’s Entrance» (1933), c’est à Loretta Young qu’on attribue la tête d’affiche.

Elle continue à tourner assez régulièrement jusqu’à la fin des années 30, généralement dans des seconds rôles qui ne lui permettent pas de retrouver le succès remporté lors de sa période de gloire.
 Dans les années 40, on ne la voit plus qu’à trois reprises au cinéma, la dernière fois dans «Flamingo Road» (1948).

Par la suite, elle apparaît encore dans un épisode de la série télévisée «The Ann Sothern Show» en 1958.

Marlène Pilaete