X

Monette DINAY (1906 / 1986)

Monette Dinay

icone

Monette Dinay (née au Petit-Quevilly, France) débute à l’écran en 1930.
 Très active durant les années 30, elle tourne de nombreuses comédies, se partageant entre les courts, moyens et longs-métrages.

Elle est ainsi l’interprète de, notamment, «Le blanc et le noir» (1930), «L’agence O’Kay» (1932), «Maison hantée» (1932), «Ordonnance malgré lui» (1932), «La terreur de la Pampa» (1932), «Un beau jour de noces» (1932), «La garnison amoureuse» (1933), «L’héritier du Bal Tabarin» (1933), «Le gros lot» / «La veine d’Anatole» (1933), «La jeune fille d’une nuit» (1934), «Prête-moi ta femme» (1936), «Les dégourdis de la 11ème» (1937), «L’héritier des Mondésir» (1939),…

Dans un registre plus sérieux, elle incarne Félicité, la petite bonne des Bovary dans «Madame Bovary» (1933) de Jean Renoir.

Cette vedette est également bien présente sur scène et est notamment, en octobre 1932, la créatrice à Paris du personnage de la zozotante Clara dans la célèbre opérette «L’auberge du cheval blanc».

A partir de 1940, elle travaille moins pour le cinéma.

De la douzaine de films qu’elle interprète encore jusqu’en 1958, on peut citer le plus célèbre, «La traversée de Paris» (1956), dans lequel elle joue l’épouse de Louis de Funès.

Marlène Pilaete