X

Rochelle HUDSON (1916 / 1972)

Rochelle Hudson

icone

Censée être une descendante de l’explorateur Henry Hudson, qui découvrit la rivière et la baie du même nom, Rochelle Hudson (née en Oklahoma, Etats-Unis) débute sa carrière dans le spectacle en prêtant sa voix dès 1930 au personnage de Honey dans les dessins animés de la série "Bosko".

En, 1931, elle apparaît pour la première fois à l’écran et se voit déjà sélectionnée la même année dans la liste des "Wampas Baby Stars".
 Elle confirme rapidement les espoirs placés en elle et devient une jeune vedette tournant à un rythme soutenu.

N’ayant pas une personnalité cinématographique bien définie, on la retrouve dans divers styles de films et de rôles.
Elle incarne notamment une version féminine de Tarzan dans «The Savage Girl» (1932), Cosette adulte dans «Les Misérables» (1935), la sœur de Shirley Temple dans «Curly Top» (1935) ou encore la fille de W.C. Fields dans «Poppy» (1936).

Toujours éclectique, elle partage aussi l’affiche avec Will Rogers dans «Doctor Bull» (1933), «Mr. Sketch» (1933), «Judge Priest» (1934) et «Life Begins at Forty» (1935), avec Mae West, qui lui prodigue des conseils avisés sur la gent masculine dans «She Done Him Wrong» (1933), avec Claudette Colbert dans la première version d’ «Imitation of Life» (1934), avec Wallace Beery dans «The Mighty Barnum» (1934), avec les célèbres quintuplées Dionne dans «Reunion» (1936) et avec Peter Lorre dans «Mr. Moto Takes a Chance» (1938) et «Island of Doomed Men» (1940).

Parmi ses autres films, on peut citer, entre autres, «Love Is Dangerous» (1933), «Harold Teen» (1934), «I’ve Been Around» (1934), «Show Them No Mercy !» (1935), «The Country Beyond (1936), «Woman Wise» (1937), «She Had to Eat» (1937), «Born Reckless» (1937), «Storm Over Bengal» (1938), «Missing Daughters» (1939), «Convicted Woman» (1940), «Babies for Sale» (1940), «The Story Pays Off» (1941), «The Officer and the Lady» (1941), «Queen of Broadway» (1942),…
 Dès 1943, sa carrière, qui a fini par s’égarer dans les séries B, s’interrompt.

En 1939, elle épouse en première noces Harold Thompson, officier de réserve de la Marine. Elle aidera celui-ci dans son travail d’espionnage pour le compte des services de renseignements américains. Le couple, se faisant passer pour des vacanciers, enquêtera alors sur des activités secrètes des forces allemandes et japonaises au Mexique.

De 1947 à 1949, Rochelle Hudson revient au cinéma pour quelques productions issues de studios de seconde catégorie.
 Dans les années 50 et 60, elle travaille sporadiquement pour la télévision.

Au Septième Art, elle tient encore, de 1955 à 1967, des seconds rôles dans quatre films, le plus célèbre restant «Rebel Without a Cause» (1955), le deuxième succès de James Dean, dans lequel elle joue la mère de Natalie Wood.

Marlène Pilaete