X

Peggy SHANNON (1907 / 1941)

Peggy Shannon

icone

Peggy Shannon (née à Pine Buff, Etats-Unis) débute sur scène dans les années 20.
 Elle participe notamment aux Ziegfeld Follies de 1923 et, plus tard, joue plusieurs pièces de théâtre.

Après être apparue dans quelques courts-métrages, elle est lancée en 1931 comme vedette de cinéma par la Paramount, qui voit en elle une remplaçante possible de Clara Bow, alors en dépression.
 Elle est ainsi l’interprète de «The Secret Call» (1931), «Silence» (1931), «The Road to Reno» (1931), «Touchdown» (1931) et «This Reckless Age» (1932).
 Malheureusement, Peggy Shannon ne connaîtra jamais la même popularité que la seule et unique Clara Bow.

La Paramount la laisse bientôt partir et, en 1932, on la retrouve à la Fox dans «Society Girl» et «The Painted Girl», deux films avec Spencer Tracy.
 Cependant, la même année, elle tourne aussi «Hotel Continental» et «False Faces» pour des compagnies de second ordre, ce qui n’est pas très bon signe et laisse présager la suite de sa carrière.

En effet, par après, l’actrice tient encore plusieurs rôles principaux, mais la plupart du temps dans des films produits par des studios de Poverty Row comme «The Devil’s Mate» (1933), «The Back Page» (1934), «Fighting Lady» (1935) ou encore «Ellis Island» (1936).

Du côté des grandes firmes, la situation est plus variable.
 Si elle est par exemple la tête d’affiche féminine de «Fury of the Jungle» (1933) à la Columbia, elle doit, la même année, laisser la première place à Glenda Farrell dans «Girl Missing» à la Warner.

Au fil de la seconde moitié des années 30, son nom recule d’avantage dans les génériques et elle doit parfois se contenter d’apparitions non-créditées.
 Ayant abusé de l’alcool, elle finit par être atteinte au foie et meurt à l’âge de trente-quatre ans d’une crise cardiaque.

Marlène Pilaete