X

Annette FUNICELLO (1942 / 2013)

Annette Funicello

icone

Dès la seconde moitié des années 50, Annette Funicello (née à Utica, Etats-Unis) devient célèbre à la télévision dans des programmes issus des studios Walt Disney.
 De 1955 à 1957, elle est notamment une des plus populaires jeunes animatrices du «Mickey Mouse Club», diffusé alors sur la chaîne ABC.

Dès 1959, elle est également une vedette de cinéma.
 On peut alors la voir, d’une part, dans les productions Disney suivantes : «The Shaggy Dog» (1959), «Babes in Toyland» (1961), «The Misadventures of Merlin Jones» (1964) et «The Monkey’s Uncle» (1965).

D’autre part, elle est la star de plusieurs films de la compagnie A.I.P. destinés principalement aux teenagers : «Beach Party» (1963), «Muscle Beach Party» (1964), «Bikini Beach» (1964), «Pajama Party» (1964), «Beach Blanket Bingo» (1965), «How to Stuff a Wild Bikini» (1965), «Fireball 500» (1966) et «Thunder Alley» (1967).

Durant la même période, elle enregistre aussi bon nombre de disques.

Après être apparue dans «Head» (1968), une curiosité psychédélique mettant en scène les Monkees, célèbre groupe pop de l’époque, elle n’exerce plus son métier d’actrice qu’occasionnellement.
 Elle consacre alors beaucoup de temps à sa vie de famille. Elle aura en effet trois enfants, en 1966, 1970 et 1974, de son premier mariage.

On la revoit de temps à autre au petit écran et elle fait en outre un ultime retour au Septième Art avec «Back to the Beach» (1987), en compagnie de Frankie Avalon, un de ses partenaires attitrés dans les années 60.

En 1992, elle annonce qu’elle est atteinte de sclérose en plaques et, l’année suivante, elle crée le "Fonds Annette Funicello pour les maladies neurologiques".

Marlène Pilaete