X

Patti PAGE (1927 / 2013)

Patti Page

icone

Après avoir travaillé comme chanteuse à la radio et dans des orchestres, Patti Page (née à Claremore, Etats-Unis) enregistre ses premiers disques à la fin des années 40.
 En 1950, elle remporte son premier grand succès avec «With My Eyes Wide Open I’m Dreaming», suivi bientôt de «The Tennessee Waltz» qui caracole à la première place du Billboard durant plusieurs semaines et qui se vend par millions.

Elle est à l’apogée de sa carrière durant les années 50 et, parmi ses autres tubes, on peut citer bien sûr «How Much Is That Doggie in the Window» en 1953, que Line Renaud popularisera en France sous le titre «Le chien dans la vitrine».

Les goûts changeants du public et l’évolution des styles musicaux font qu’elle est moins à l’avant-plan dès les années 60.
 Cependant, la chanson «Hush Hush Sweet Charlotte» lui vaut encore de figurer dans les premières places des hit-parades en 1965.

Même si sa grande période est passée, elle continue avec enthousiasme sa carrière sur scène et sur disque.
 En 1999, on lui décerne un Grammy Award pour son album «Live at Carnegie Hall».
 Ce n’est qu’en septembre 2012 qu’elle annonce qu’elle interrompt ses activités pour raisons de santé.

Elle débute au cinéma en 1954 dans le court-métrage musical «Autumn in Rome», produit par David O.Selznick et destiné à l’origine à être projeté dans les salles obscures américaines en même temps que le film «Stazione Termini/Indiscretion of an American Wife».
 Elle est pour la première fois utilisée en tant qu’actrice dans «Elmer Gantry» (1960) et tient ensuite le rôle féminin principal de «Dondi» (1961), adapté d’une bande dessinée populaire de l’époque.

Sa courte carrière cinématographique se termine avec «Boy’s Night Out» (1962), une comédie dont la tête d’affiche féminine est Kim Novak et dans laquelle quatre amis louent secrètement une garçonnière pour échapper à la routine.
 Elle en profite d’ailleurs pour interpréter la chanson du générique.

On ne s’étonnera pas de retrouver aussi Patti Page au petit écran. Il semble notamment qu’elle ait été la seule artiste à avoir eu son propre programme sur les trois grandes chaînes américaines : NBC, CBS et ABC.

On la retrouve également comme invitée dans des émissions d‘autres célébrités du monde du spectacle comme Perry Como, Frankie Laine, Bob Hope, Jackie Gleason, Steve Allen, Dean Martin, Johnny Cash, etc.

Marlène Pilaete