X

Ivy CLOSE (1890 / 1966)

Ivy Close

icone

Ivy Close (née à Stockton-on-Tees, Angleterre) est élue en 1908 "la plus belle femme du monde", suite à un concours organisé par le journal Daily Mirror.
 A cette occasion, elle fait la connaissance du photographe Elwin Neame, qu’elle épouse en 1910 et à qui elle donne un premier fils en 1911, le futur réalisateur, producteur et scénariste Ronald Neame.

En 1912, son mari a l’idée de faire débuter la jeune femme à l’écran et réalise alors «Dream Paintings».
 Elle signe immédiatement après avec les studios Hepworth, qui obtiennent le droit de distribuer les courts-métrages produits sous la bannière "Ivy Close Films".

Elle est ainsi la star de, entre autres, «The Lady of Shallot» (1912), «Pygmalion and Galathea» (1912), «The Sleeping Beauty» (1912), «Mifawny : A Tragedy» (1913), «La Cigale» (1913), «The Girl from the Sky» (1914), «Ivy’s Elopement» (1914), «The Hauting of Silas P. Gould» (1915),…
 Elle tourne en outre ses deux premiers longs-métrages, «The Lure of London» (1914) et «Darkest London or the Dancer’s Romance» (1915) pour la firme Barker.

En 1916, elle travaille aux Etats-Unis pour la compagnie Kalem et on peut la voir dans, par exemple, «The Mysterious Double», «That Pesky Parrot» ou encore «Rival Artists».
 Mais elle ne s’habitue pas à la vie américaine et rentre bientôt dans son pays natal, où elle poursuit sa carrière de vedette avec des titres comme, notamment, «The House Opposite» (1917), «Adam Bede» (1918), «A Peep Behind the Scenes» (1918), «Her Cross» (1919), «The Flag Lieutenant» (1919), «The Wordlings» (1920), «Expiation» (1922),…

En 1923, on assiste à la sortie de «La roue», film français d’Abel Gance, dont elle tient le rôle féminin principal. C’est là son chant du cygne.

Il semble qu’elle soit encore apparue par la suite dans deux films allemands à la fin des années 20 mais il est difficile de trouver des renseignements précis sur les personnages qu’elle y incarne et on peut en tout cas penser qu’elle n’y figurait pas en tête d’affiche.

Marlène Pilaete