X

Suzanne DELVE (1892 / 1986)

Suzanne Delvé

icone

Suzanne Delvé débute à l’écran en 1913.
 Elle ne tarde pas à devenir une vedette du cinéma français et tourne régulièrement jusqu’au début des années 20.

Elle est alors l’interprète de, entre autres, «Sacrifice surhumain» (1913), «Le fils de la divette» (1914), «La nouvelle Ninon» (1915), «La belle aux cheveux d’or» (1916), «Têtes de femmes, femmes de tête» (1916), «Les petits soldats de plomb» (1916), «L’esclave de Phidias» (1917), «La course du flambeau» (1918), «Le masque de l’amour» (1918), «Le lys rouge» (1920), «Le gouffre» (1920), «Rose de Nice» (1921),…

Elle est en outre la charmante mais peu scrupuleuse Fleur de Lys dans le célèbre film à épisodes «Les vampires» (1915-1916) de Louis Feuillade.

Elle termine sa carrière muette en figurant avec de nombreux autres comédiens réputés dans la production d’inspiration religieuse «Le berceau de Dieu/Les ombres du passé» (1926) et en jouant la mère d’une actrice de la nouvelle génération, Suzy Vernon, dans «Martyre» (1926).

Elle aborde le parlant dans «Accusée levez-vous» (1930), dans lequel elle incarne une directrice de music-hall dont Gaby Morlay est soupçonnée du meurtre.
 Par la suite, elle tient encore des seconds rôles dans quelques films avant que sa filmographie ne s’achève en 1938.

Pour terminer, rappelons que, durant son parcours professionnel, Suzanne Delvé aura aussi été bien présente au théâtre et à la radio.

Marlène Pilaete