X

Nobu McCARTHY (1934 / 2002)

Nobu McCarthy

icone

Nobu McCarthy (née à Ottawa, Canada, où son père travaille à l’ambassade du Japon) est élevée au pays du Soleil Levant.
 Après avoir travaillé comme mannequin et avoir été élue Miss Tokyo, elle épouse un officier de l’armée américaine et s’installe aux Etats-Unis en 1955.
 En 1958, elle débute sa carrière de comédienne à la télévision et au cinéma.
 La majeure partie de son parcours de vedette du Septième Art se déroule de 1958 à1961 avec des films comme «The Geisha Boy» (1958), «Five Gates to Hell» (1959), «Walk Like a Dragon» (1960) ou encore «Two Loves» (1961).

A partir de 1962, elle est principalement active au petit écran.
 Elle apparaît alors dans des séries comme, entre autres, «Wagon Train», «Les mystères de l’ouest», «Man from U.N.C.L.E.», «Batman», «Kung Fu», «Happy Days», «Hawaii Five-O», «La croisière s’amuse», «Magnum»,…

Dans le domaine des téléfilms, on peut citer par exemple «Farewell to Manzana» (1976), qui traite de l’internement dans des camps aux U.S.A. des Américains d’origine japonaise durant la seconde guerre mondiale.
 Au tout début du 20ème siècle, la vidéo de cette production est distribuée à large échelle dans les écoles et bibliothèques de Californie, par décision de Cruz Bustamante, alors gouverneur de cet Etat.

Elle réapparaît de temps à autre dans les salles obscures, par exemple dans «The Karate Kid, Part II» (1986) ou «Pacific Heights» (1990).

Elle touche aussi au théâtre et est notamment, de 1989 à 1993, la directrice artistique de la compagnie "East West Players".

Marlène Pilaete