X

Florence REED (1883 / 1967)

Florence Reed

icone

Florence Reed (née à Philadelphie, Etats-Unis) débute sur les planches en 1901 et son attirance pour le théâtre n’est sans doute pas un hasard.
 En effet, Son grand-père n’est autre que John “Pop” Reed, un machiniste de renom ayant demandé dans son testament que son crâne soit utilisé après sa mort dans les représentations de «Hamlet» et son père est Roland Reed, acteur célèbre de la fin du 19ème siècle.

Dans les années 10, Florence Reed devient une étoile de Broadway et, parmi les pièces qu’elle joue durant son parcours, on peut relever, entre autres, «The Typhoon» (1912), «The Yellow Ticket» (1914), «Chu Chin Chow» (1917-1918), «East of Suez» (1922), «The Shanghai Gesture» (1926), «Mourning Becomes Electra» (1932), «Outward Bound» (1938-1939), «The Skin of Our Teeth» (1942-1943), «Medea» (1947-1948), «The Family Reunion» (1958),…

De 1915 à 1921, elle est la star d’une quinzaine de films parmi lesquels on peut citer, notamment, «The Dancing Girl» (1915), «Her Own Way» (1915), «The Woman’s Law» (1916), «The Eternal Sin» (1917), «To-Day» (1917), «The Struggle Everlasting» (1918), «Her Code of Honor» (1919), «The Woman Under Oath» (1919), «The Eternal Mother» (1920), «The Black Panther’s Cub» (1921),…

Elle travaille très peu pour le cinéma parlant.
 Mentionnons cependant le personnage de Miss Havisham dans «Great Expectations» (1934) et le rôle d’une propriétaire de saloon dans «Frankie and Johnnie» (1936).

Elle est par contre plus active à la télévision et, de 1948 à 1960, participe à plusieurs programmes comme «The Philco Television Playhouse», «Pulitzer Prize Playhouse», «Producer’s Showcase» ou encore «Kraft Television Theatre».

Marlène Pilaete