X

Nina VANNA (1899 / 1953)

Nina Vanna

icone

Nina Vanna (née en Russie) fuit son pays natal suite à la révolution bolchévique et finit par s’installer en Grande-Bretagne.
 Elle est lancée comme vedette du cinéma anglais en 1923.

Cette année-là, on peut la voir jouer les têtes d’affiche féminines des courts-métrages «Lady Jane Grey; or; The court of Intrigue», «Lucrezia Borgia ; or, Plaything of Power», «Scrooge», «The School for Scandal» et «Love in an Attic», les deux premiers issus de la série «Wonder Women of the World» et les trois suivants de la série «Gems of Litterature».
 Elle est aussi la partenaire des populaires Matheson Lang et Ivor Novello dans, respectivement, «Guy Fawkes» et «The Man Without Desire».

Par la suite, elle est encore l’interprète de, notamment, «The Money Habit» (1924), «We Women» (1925) ou encore «The Woman Tempted» (1926).

Elle travaille également pour le cinéma français avec «La closerie des genêts» (1924), «Veille d’armes» (1925) et «Graziella» (1926).
 L’Allemagne et l’Autriche s’intéressent en outre à la jeune actrice qui y tourne, entre autres, «Die drei Kuckucksuhren» (1926), «Was Kinder den Eltern verschweigen» (1927), «Die raffiniertste Frau Berlins» (1927), «Café Elektric» (1927),…

Elle n’apparaît que dans un seul film parlant, la production britannique «The Show Goes On» (1937), dans un second rôle.

Marlène Pilaete