X

Dorothy KIRSTEN (1910 / 1992)

Dorothy Kirsten

icone

Dorothy Kirsten (née à Montclair, Etats-Unis) commence sa carrière de chanteuse à la radio. A la fin des années 30, la célèbre cantatrice Grace Moore la prend sous son aile et lui fait prendre le chemin de l’art lyrique.

En 1940, elle fait ses grands débuts à Chicago dans «Manon» de Massenet.
En 1945, elle entre au Metropolitan Opera de New York en incarnant Mimi dans «La Bohême».
 Parmi les œuvres qu’elle interprète, on peut citer, entre autres, «Madame Butterfly» de Puccini, «Louise» de Charpentier, «La Traviata» de Verdi, «Pagliacci» de Leoncavallo, etc.

Durant sa brillante carrière, elle prend soin de choisir des rôles adaptés à sa tessiture, ce qui explique sans doute sa longévité exceptionnelle.
 En effet, elle ne fait ses adieux officiels au Metropolitan Opera que le 31 décembre 1975 avec «Tosca», soit quarante ans après avoir été engagée.

Dorothy Kirsten touche aussi un peu au cinéma durant son parcours.
 Il semble qu’elle ait fait partie du choeur dans «Happy Days» (1929) mais c’est en tenant son propre rôle et en chantant en duo avec Bing Crosby dans «Mr. Music» (1950) que le public des salles obscures peut avoir véritablement pour la première fois une idée de son talent.
 Elle est ensuite la partenaire de Mario Lanza dans «The Great Caruso» (1951), qui lui donne l’opportunité d’utiliser au mieux sa voix.

On peut la voir aussi à la télévision dans des émissions comme «The Colgate Comedy Hour», «The Diana Shore Chevy Show» ou encore «Toast of the Town».
 Elle fait également preuve d’humour en jouant la diva Leonora Sotto Voce, à qui le vilain cow-boy Shame dérobe un bijou en diamants, dans un épisode de la série «Batman» en 1968.

Marlène Pilaete