Le petit monde de Marcel Pagnol (1)

Tableau n° 7

Charles Blavette
Clairette
Marcel Maupi
Alida Rouffe

Pour ce carrousel des beaux jours retrouvés, il nous fallait le chant des cigales et le soleil du midi !

Voici donc quatre personnages attachants, pittoresques, différents bien sûr mais qui ont tous les quatre un point commun, celui d’avoir été choisis par celui qu’ils appelaient Maître Pagnol.

Alida Rouffe, à tout jamais l’Honorine de la trilogie

le petit clown Maupi

le calme et sobre Charles Blavette

la douce et tendre Clairette, repérée toute jeune pour incarner la fille de Raimu et qui mènera une très grande carrière chez nos cousins du Québec.

Donatienne, avril 2007

Nota: l'illustration musicale est extraite d'une oeuvre de Vincent Scotto, «Tout autour de la Corniche».

… un Marseillais de pure souche
Charles BlavetteCharles Blavette

Charles Blavette naît dans la cité phocéenne le 24 juin 1902. On ne sait pas grand chose de sa jeunesse, si ce n’est qu’il est le fils d’ Ernest et Léontine Blavette. Mais il est connu que de son premier métier, il était cuisinier et petit fabriquant de boîtes de conserves.

Au tout début, c’était un ami de Henri PouponHenri Poupon. C’est d'ailleurs ce dernier qui le présente à Marcel PagnolMarcel Pagnol, lors d’une tournée de pastis, dans un bar de la Canebière.

Charles Blavette est un passionné de music-hall et de cinéma… Si l’on en croit Raymond Castans , il meurt d’envie de “faire l'artiste”, mais n’ose l’avouer. Poupon interpelle alors Madame Blavette, surnommée Paquita : "Ca te ferait pas plaisir de voir ton mari sur l’écran, tout ça ?". Et Paquita de répondre : "Après tout, Charles, si ça leur rend service…" !

Pagnol, au premier coup d’œil, le voit dans son futur film, «Jofroi», appréciant son naturel et sa simplicité de bon aloi. «Jofroi» est une nouvelle de Jean Giono. Pour cette adaptation, RaimuJules Raimu est également prévu dans la distribution. Quand il apprend le choix de ce nouveau partenaire, il se précipite chez Pagnol et pique une de ces colères dont il a le secret : "Il faut que tu le saches ! Je n’ai pas l’habitude de travailler avec des amateurs ! Encore moins avec des fabricants de sardines…" ! Juste à ce moment-là, arrive Charles Blavette. Raimu se sent tout “couillon”. Blavette, malin, intelligent et surtout intuitif saisit tout de suite comment apprivoiser ce grand Raimu et lance de façon judicieuse: "Ce soir, je fais une bouillabaisse à la maison. Voulez-vous être mon invité ?". Raimu accepte : une bouillabaisse cela ne se refuse pas ! Le soir, devant les rougets et les rascasses, la rouille et les croûtons aillés, il proclame Blavette "comédien né". A ce titre, il devra être de tous les prochains films de Pagnol !

C’est en effet ce qui se passera et l’amitié du calme et sage Blavette, tout comme celle de MaupiMarcel Maupi, vis-à-vis de Raimu durera jusqu’à la mort du grand acteur. Il sera ainsi convié à sa villa de Bandol, «Clémentine», rebaptisée «Ker Mocotte» par “César” lui même, pour boire le pastis avec Henri Poupon entre autres !

Marcel Pagnol saura utiliser le talent et la personnalité mesurée de Blavette pour contrebalancer tous les tempéraments bruyants de son équipe. Charles aura une immense estime pour son maître : "Pagnol était simplement un entraîneur d'hommes, un persuasif… Il a disposé d'une équipe dont aucun cinéaste ne disposera jamais en Europe… Il serait venu nous réveiller à n'importe quelle heure de la nuit, nous aurions été d'accord. Pourquoi ? Parce que c'était Pagnol le magicien. C’'est tout."

Fidèle à Pagnol en toutes circonstances, il sera de son côté lors des différends qui opposeront le Maître à FernandelFernandel… Mais avec ces méridionaux, les disputes éclatent aussi vite qu’elles s’apaisent…

Charles Blavette au cinéma…

Charles BlavetteCharles Blavette

Pagnol ne sera pas le seul à reconnaître le talent de cet acteur. D'autres grands réalisateurs sauront l’apprécier. Ainsi, Jean Renoir à 4 reprises, Jean Grémillon à 3 reprises. Ajoutez à cette liste, Clouzot, Allégret…

La télévision fera aussi appel à lui pour des séries populaires comme «Cécilia, médecin de campagne» ou le célèbre «Jacquou le croquant».

Charles Blavette n’oubliera pas ses talents culinaires que son ami Pagnol savait si bien apprécier: il publiera un livre sur le sujet, «Ma Provence en cuisine». Goûtant fort la chaleur du soleil méditerranéen, il était propriétaire d’une villa à Cassis.

Décédé le 21 novembre 1967 à l’hôpital Foch de Suresnes, il fut inhumé au cimetière de cette commune.

Sources…

Documents personnels, Imdb, plusieurs images glanées çà et là, dans divers ouvrages ou sur la toile, au cours de nombreuses années de vagabondage, et dont je n'ai pas toujours gardé trace de l'origine.

Donatienne, avril 2007
Ed.7.2.2 : 29-10-2016