"The Longest Day / Le jour le plus long"

Tableau n° 8

Jeffrey Hunter
Christian Marquand
Tom Tryon
Stuart Whitman

6 juin 1944… Le débarquement des troupes alliées sur les plages de Normandie commence … Pour des milliers d'êtres humains, ce fut « Le jour le plus long».

L’Encinémathèque commémore à sa façon cette page de l’histoire mondiale du XXème siècle, en évoquant 4 des 48 célèbres acteurs qui ont participé à la grande fresque cinématographique de Darryl Zanuck en 1961 (sortie du film en 1962).

Le choix était difficile; finalement nous avons opté pour Jeffrey Hunter, Tom Tryon et Stuart Whitman pour ce nouveau carrousel. A ce trio de soldats anglo-saxons, nous avons ajouté un français, bien sûr, qui incarna le courageux et célèbre Commandant Kieffer, nous offrant l'occasion de rendre un hommage à Christian Marquand.

Bonne lecture à tous !

Donatienne, juin 2007

Tom TRYON (1926 / 1991)

… une brebis égarée dans un monde de loups
Tom TryonTom Tryon

Souvent identifié comme le fils de l'acteur du cinéma muet Glenn TryonGlenn Tryon, Tom est en fait le descendant d'un drapier, Arthur Lane Tryon, et de son épouse, Elizabeth. Il est né le 14 janvier 1926 à Hartford, dans le Connecticut. Connu comme acteur sous le nom de Tom Tryon, il signera ses livres de son vrai nom, Thomas Tryon.

Il grandit à Wethersfield et fait ses études à Yale.

En 1943, il est enrôlé dans l’U.S. Navy en tant que spécialiste radio et participera à la guerre du Pacifique sud. Il sera libéré en 1946.

Il s’inscrit alors dans un cours pour acteurs, à Dennis dans le Massachussetts. Il fait ses débuts dans le spectacle à Broadway lors de la comédie musicale «Wish You Were Here». Parallèlement, il travaille à la télévision comme assistant de production. C'est là qu'il rencontre Ann Noyes, assistante de production à Broadway, qui devient son épouse pour une courte durée (1955/1958).

En 1955, il rejoint la Californie et fait ses véritables débuts dans le 7ème art…

Le cinéma…

Deux films marquent ses débuts: «Screaming Eagles» et «The Scarlet Hours» en 1956.

Tom Tryon se risque dans le western et côtoie Charlton Heston dans «Three Violent People» (1956).

Il oriente ensuite sa carrière en jouant des films d’horreurs et de sciences fiction de séries B. Le plus connu demeure «I Married a Monster from Outer Space» (1958). La même année, il participe à une série télévisée des productions Disney, «Texas John Slaughter», dont certains épisodes seront regroupés pour être diffusés en salles sous le titre «Gundown at Sandoval» (1959). Il reviendra au western en 1967, dans une reprise de «Winchester 73», toujours pour le petit écran.

Tom TryonTom Tryon et Carol Ohmart (1956)

Evoquons aussi son rôle dans «The Story of Ruth» (1960) : La petite Ruth doit être sacrifiée au dieu Chemosh. Une tâche sur son bras lui permet d’échapper à son destin tragique. 15 ans plus tard, elle doit offrir aux dieux une couronne d’or. L ’orfèvre qui la fabrique (Tom Tryon) est d’une autre religion. Elle tombe amoureuse de lui et est touchée par sa foi, mais le roi est si cruel qu’elle se réfugie à Bethléem.

Un autre film important figure à son palmarès des jeunes années, «Moon Pilot» (1961) : un pilote désigné pour être le premier à voyager dans le cosmos rencontre une charmante “E.T.” (Dany SavalDany Saval) chargée de s’assurer du succès de ce premier vol interplanétaire.

L'année d'après, il personnifie le Lt Wilson dans «Le jour le plus long».

En 1962 toujours, il est choisi par George Cukor, pour jouer le rôle de Stephen Burkett dans «Something’s Got to Give», aux côtés de Marylin Monroe. Mais cette année là sera fatale pour Marylin et le film ne sera jamais terminé. Il sera repris plus tard par Michael Gordon sous le titre «Move Over, Darling/Pousse-toi, chérie», Doris DayDoris Day et Chuck ConnorsChuck Connors réendossant les costumes de ces mêmes personnages.

Le plus grand rôle de Tom Tryon est sans conteste celui qu'il tint dans «Le cardinal» d’Otto Preminger (1963) et qui lui vaudra une nomination aux Golden Globes : le jour où il devient cardinal, un homme se remémore les principaux événements de sa vie : le jour de son ordination, le moment où il est exilé aux confins du Canada par un cardinal un peu sadique, le jour où il essaie comme il le peut d’aider sa jeune sœur amoureuse d’un juif, le jour où il se trouve face à un choix crucial entre la vie de sa sœur ou celle du bébé qu’elle va mettre au monde, le jour où il doit faire face au racisme et aux forces du Ku Klux Klan, le jour où il se pose des questions sur sa vocation, le jour où il tombe amoureux, le jour où il doit faire face au nazisme.

Cependant, l'acteur gardera un très mauvais souvenir du tournage de ce film. En effet, Otto PremingerOtto Preminger ne le ménagera pas, le traitant mal et le harcelant non seulement devant les acteurs et techniciens présents mais même devant ses parents venus lui rendre visite, trouvant un malin plaisir à l’humilier.

Vie privée…

Tom TryonTom Tryon

Est-ce son homosexualité, de notoriété publique, qui provoqua cette haine injuste et injustifiée ? Après avoir été marié dans un premier temps, Tom Tryon se révèlera“gay”. Dans les années 1970, il vivra une relation avec Clive Clerk, un des interprètes de«A Chorus Line», par ailleurs décorateur d’intérieur. C’est ce dernier qui décorera l’appartement de Tom à l’Est Central Park. Mais la vie de Tom était un peu compliquée et il aura simultanément une relation avec un acteur porno, Carl Cuver, plus connu sous le nom de Casey Donovan. Carl Cuver l’aidera à terminer son livre «Crowned Heads». Mais c’était tout de même une relation sulfureuse qui risquait de nuire à sa nouvelle carrière d’écrivain. Ils se sépareront en 1977.

Après le tournage du «Cardinal», Tom est déprimé et prend progressivement du recul avec le cinéma, même s’il tourne encore quelques longs métrages. Il apparaît une dernière fois dans «The Horsemen» (1970). On le voit également dans des séries populaires à la télévision, comme «The Virginian».

L’écrivain

Tom (qui redevient Thomas) aime écrire et se lance dans la rédaction de romans de sciences-fiction et d’horreurs. Son roman le plus célèbre, paru en 1971, se nomme «The Other», l’histoire de deux frères jumeaux dont l’un commet des meurtres à moins que ce ne soit «l’autre»… Qui sait ? Ce roman a été adapté au cinéma par Robert Mulligan en 1972.

Viendront ensuite «Harvest Home» (1973), «Lady» (1974) , «The Night of the Moonbow» (1989), «Wings of the Morning» (1990), «In the Fire of Spring» (1991), «The Adventures of Opal and Cupid» (1992). Son dernier livre, «Night Magic», sera publié en 1995 à titre posthume. Il est aujourd'hui question d’en faire un film.

Thomas publiera également une chronique, «Crowned Heads» série de nouvelles sur les légendes d’Hollywood, dont une sur la mort de la star du cinéma muet Ramon Novarro, qui tomba sous les coups de son secrétaire. En 1978, Billy Wilder tourne une adaptation cinématographique de cet épisode sous le titre de «Fedora».

Tom-Thomas Tryon décède le 4 septembre 1991, à la suite d’un cancer de l’estomac. Il a 65 ans. Une vie affective compliquée et des abus de tous genres auront fatalement altéré sa santé, hâtant son grand départ.

Documents…

Sources : Imdb documents personnels, Imdb, plusieurs images glanées çà et là, dans divers ouvrages ou sur la toile, au cours de nombreuses années de vagabondage, et dont je n'ai pas toujours gardé trace de l'origine.

Tom Tryon :

"To have a book published is one of the most exciting things that can happen to you. Infinitely more rewarding than acting" ("Avoir un livre publié est la chose la plus excitante qui puisse vous arriver. C'est infiniment plus gratifiant que de jouer la comédie")

New York Times, 1991 (source Turner Classic Movies)

Donatienne (juin 2007)
Ed.7.2.2 : 4-11-2016