Red BUTTONS (1919 / 2006)

… le lutin aux boutons rouges

Red Buttons

Il nous a quittés il y a quelques semaines ! C'était le «lutin» malicieux du cinéma américain !

Même s'il n'a jamais tenu les premiers rôles, Red Buttons était une grande vedette et il jouait "juste" …

Plutôt classé dans la catégorie des fantaisistes, il a pourtant réussi à interpréter des rôles plus graves ! Nous lui rendons hommage avec plaisir et nostalgie ! De tels comédiens laissent toujours un souvenir émouvant …c'est cela être un artiste populaire !

Donatienne

Les débuts…

Red ButtonsRed Buttons

Aaron Chwatt est né le 5 février 1919 dans une famille juive qui habitait un quartier populeux à l'est de Manhattan. On a rapporté qu'il était né pauvre mais chanceux ! Cette chance se verra toujours sur sa frimousse de clown malicieux et tendre !

A 7 ans, c'est déjà un petit phénomène qui chante au coin des rues pour se faire quelques pièces ! On le surnomme Irish ! Il a les cheveux roux, les yeux bleus et porte une sorte de pull vert… Tout naturellement il va faire partie d'une chorale pendant trois ans.

Il a maintenant 12 ans… Il ne rate pour rien au monde tous les crochets amateurs qui se présentent ! Les temps sont durs et les quelques sous ramassés comptent !

A 16 ans, il va dans une école dans le Bronx ; un jour, il réussit à se faire embaucher comme serveur dans une taverne de New-York, à City-Island. Il y a là un orchestre avec un chef bien sûr, Dinty Moore. Ce dernier, voyant le petit nouveau aux cheveux roux en uniforme fermé par des boutons rouges, le surnomme spontanément “Boutons rouges” !. Red Buttons naît à ce moment-là et c'est sous ce nom qu'il mènera toute sa carrière.

Il fréquente ensuite le Castkills , une sorte de tremplin-conservatoire, dont sont sortis aussi Danny KayeDanny kaye, Jerry LewisJerry Lewis et bien d'autres !

En 1939, il se produit avec un comédien fantaisiste, Minski.

En 1942, sur Broadway il tient un rôle dans «Vicki» avec José FerrerJosé Ferrer et Uta HagenUta Hagen. Il participe encore à d'autres spectacles du même genre.

Les USA entrent en guerre et Red rejoint Mickey RooneyMickey Rooney en France et avec lui va sillonner l'Europe pour soutenir le moral des troupes en les distrayant ! C'est ainsi qu'il sera à Postdam lors de la Conférence, et qu'il sera avec les premières troupes entrant dans Berlin. Il prendra part encore à quelques spectacles et revues sur Broadway.

Le cinéma…

Red Buttonsun Oscar, avec Miyoshi Umeki

En 1952, c'est à la télévision (CBS) qu'il remporte un bon succès populaire avec son «Red Buttons show» ! De l'ambiance, de la bonne humeur, un cocktail de variétés et de "sitcom" ! Il a ses succès chantés (composés et chantés par lui-même) comme ce «Strange Things are Happening» et «The Ho Ho Song» que les enfants américains reprendront en cœur en frappant dans les mains ! Cependant, la formule finit pas s'user et au bout de 3 ans le show s'arrête…

Il faut attendre 1957 et l'émouvant film «Sayonara» avec Marlon Brando pour le retrouver au sommet de son talent ; Red incarne Joe Kelly, un aviateur américain pendant la guerre, qui tombe follement amoureux d'une petite japonaise, (Myoshi Umeki, qui sera également récompensée par un Oscar) au point de l'épouser. Ce rôle lui vaudra plusieurs récompenses dont l'Oscar 1957 du meilleur second rôle. Le réalisateur Joshua LoganJoshua Logan a pourtant longtemps hésité à confier un rôle dramatique à un comédien fantaisiste comme Red ! et le résultat lui a prouvé qu'il avait eu raison…

Dès lors, il tournera plusieurs longs métrages intéressants, comme «L'aventure du Poséidon».

Les grands succès…

Red ButtonsRed Buttons, alias John Stelle (1962)

Arrêtons-nous sur les quelques films qui l'ont fait connaître en France.

Dans ces deux films, le public en France se sera particulièrement attaché à cet acteur d'outre-Atlantique et cela est sans doute dû un peu à sa voix française composée par Guy PiérauldGuy Piérauld, une voix un peu canaille, haut perchée et très facilement repérable ! Mais le personnage à l'origine est déjà attachant et talentueux !

Dans les années 60, il participe à de nombreuses émissions télévisées. Il est aussi souvent invité en “guest star” par de grands hôtels, lors de grandes réceptions. Il fait partie du “Tout América” ! On le retrouve dans des épisodes de séries très connues en France, comme «La petite maison dans la prairie», «Wonder Woman», «La croisière s'amuse», le «Cosby Show» ou «Roseanne». En dernier, il a joué le rôle d'un malade dans «Urgence». Parallèlement on peut le voir dans de nombreux téléfilms («Hansel and Gretel», etc).

Artiste complet, intelligent et pétillant de malice, il a touché à tout, sachant danser et chanter, enregistrant de joyeuses chansons. On l'a vu aussi dans des campagnes publicitaires . Généreux, il apportera son concours à de nombreuses manifestations caritatives, style "téléthon", et spécialement à la lutte contre le cancer.

Il écrira enfin un recueil de poèmes pour les enfants.

Red Buttons ne pourra jamais s'arrêter de participer au monde du spectacle… Jusqu'au bout de ses forces, il fera partie du show-biz…

La vie privée…

Red ButtonsRed Buttons

Red Buttons eut trois épouses :

Voici, en quelques lignes, le portrait souvenir que l'on peut dresser de cet attachant acteur complet, capable de faire rire et de faire pleurer ! L'artiste populaire par excellence !

C'est avec chagrin et émotion que les américains ont appris son décès ! Ils ont perdu leur lutin rouquin… Il était bien malade depuis un bon moment et souffrait de problèmes vasculaires. Il s'est éteint le 13 juillet 2006 dans sa maison de Century-City à Los-Angeles, à l'âge de 87 ans, entouré de ses proches, et une nouvelle gentille étoile brille au firmament des cieux du cinéma !

Sayonara ! Malicieux Boutons Rouges !

Documents…

Sources : documents personnels, plusieurs images glanées çà et là, dans divers ouvrages ou sur la toile, au cours de nombreuses années de vagabondage, et dont je n'ai pas toujours gardé trace de l'origine.

En bonne compagnie…

Citation :

"Si je quitte le monde du spectacle, je suis vraiment un orphelin !"

"Je n'arrête pas de plaisanter, de faire le clown, de donner et d'aider."

Red Buttons
Donatienne (septembre 2006)
Ed.7.2.1 : 12-11-2015